12 TECHNIQUES POSITIVES POUR L’APPRENTISSAGE ET LE BIEN-ÊTRE

Voici notre première synthèse d'articles publiés sur Ecolepositive.fr.
Elle est composé de techniques positives qui facilitent l'apprentissage. Si une technique vous intéresse, vous trouverez le lien vers l'article d'origine.

1 – La méditation :

L'apprentissage de la méditation a de nombreuses vertues. Elle favorise notamment la respiration consciente qui est le meilleur moyen d'évacuer le stress et de revenir dans l’instant présent. 

Nos trois livres références sur le sujet sont : « Calme et attentif comme une grenouille » , « Un coeur tranquille et sage » et « tout est là juste là » .

Lien vers notre article :
10 RAISONS DE PRATIQUER LA MÉDITATION AVEC SES ÉLÈVES

 

2 – Le jeu sous toutes ses formes :

Notre cerveau adore le jeu, car il apporte de la joie et stimule les interactions/manipulations. Les situations en classe doivent être prétexte au jeu collaboratif. Plus les supports d’apprentissage seront plaisants, plus l’ancrage sera positif.

Lien vers notre article :
DES LEGO® POUR FAIRE DES MATHÉMATIQUES ?

 

3 – Les devinettes :

Les devinettes et autres énigmes attisent la curiosité et par conséquent augmentent les capacités d'attention et de mémorisation.

Lien vers notre article :

 

4 – Les mandalas :

Ils permettent de créer un temps calme pour se concentrer ou s’apaiser.

Lien vers notre article :

 

5 – La verbalisation des émotions :

Aidons les enfants à identifier leurs émotions (verbalisation et gestion). Cela facilite l’empathie.

Lien vers notre article :
ENSEIGNER L’EMPATHIE À L’ÉCOLE ?

 

6 – Les encouragements :

Les encouragements sont un véritable moteur pour les élèves. Un rapport de 2014 constate un manque d'encouragements, ce qui influe négativement sur le bien-être des élèves.

Liens vers nos articles :

 
 

7 – La gratitude :

Un exercice de gratitude à la fin de la journée ou de la semaine d'école permet de se focaliser sur les meilleurs aspects de la vie, ce qui favorise le bonheur.

Lien vers notre article :
LE JARDIN DU BONHEUR

 

8 – L’altruisme :

L’altruisme favorise le développement personnel et le bonheur. Il est nécessaire d'agir avec son coeur et de multiplier les actes altruistes au sein de la classe, mais également vers l'extérieur : aider des enfants malades, échanger avec des écoles dans des zones défavorisées, collecter de bouchons, ramasser les déchets, etc.

Lien vers notre article :
[ALTRUISME] LES TROIS GRAINS DE RIZ
 
 

9 – Le mouvement :

Bouger est un besoin naturel pour l'être humain. Son attention diminue si ce besoin reste inassouvi. Il existe des solutions originales comme les pauses-action, le mouvement pendant l'enseignement ou encore l'activité physique avant le début de la journée qui autorise l'enfant à bouger d'avantage à l'école.

Liens vers nos trois articles :
L’ACTIVITÉ PHYSIQUE QUOTIDIENNE

LES PAUSES ACTIVES

LE MOUVEMENT PENDANT L'ENSEIGNEMENT

 

10 – Les images et les schéma :

Les neurosciences ont prouvé que le cerveau préfère les images au texte. Utilisons donc des schémas avec des élèves. 

Lien vers notre article :


 

11 – La communication non-violente :

La communication non-violente permet à l'enseignant et aux élèves d’exprimer leurs émotions, de connaitre leurs besoins réciproques et de répondre pacifiquement et efficacement aux actes de violence. Elle instaure un climat scolaire serein.

Lien vers notre article :
LES BASES DE LA COMMUNICATION NON VIOLENTE
 
12 – Les histoires et la lecture :

Suivre une histoire racontée ou lire une histoire développe l'empathie, le vocabulaire, la créativité, la concentration, l'intelligence émotionnelle.

Comme le stipule les programmes de maternelle :

À travers les situations concrètes de la vie de la classe, une première sensibilité aux expériences morales (sentiment d’empathie, expression du juste et de l’injuste, questionnement des stéréotypes…) se construit. Les histoires lues, contes et saynètes y contribuent ; la mise en scène de personnages fictifs suscite des possibilités diversifiées d’identification et assure en même temps une mise à distance suffisante. Au fil du cycle, l’enseignant développe la capacité des enfants à identifier, exprimer verbalement leurs émotions et leurs sentiments. Il est attentif à ce que tous puissent développer leur estime de soi, s’entraider et partager avec les autres.

Lien vers notre article :
LES EFFETS POSITIFS DE LA LECTURE SUR LE CERVEAU

 

Jean-Baptiste Martin

Professeur des écoles et conseiller pédagogique généraliste.
Passionné par l’éducation positive, les neurosciences, la communication non-violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *