Une bonne nuit de sommeil pour de meilleurs résultats scolaires

Les chercheurs ont découvert qu’une bonne nuit de sommeil est liée à une meilleure performance en mathématiques, en langues et en lecture, des matières considérées comme de solides facteurs prédictifs du succès de l’apprentissage et de la réussite scolaire.

« Nous croyons que les fonctions exécutives (les capacités intellectuelles participant à la planification, à l’attention et à l’aptitude à accomplir plusieurs tâches de front, par exemple) sous-tendent l’impact du sommeil sur la performance scolaire, et ces capacités sont plus importantes en mathématiques et en langues que dans d’autres matières », explique Reut Gruber, la pédopsychologue clinique qui a dirigé cette étude.

Via

L’étude fut menée auprès d’enfants de 7 à 11 ans.

 

Quelles sont les préconisations de temps de sommeil ?

Voici les résultats d’une étude à l’échelle mondiale menée par la National Sleep Foundation sur plus de deux ans à propos des recommandations de temps de sommeil pour chaque tranche d’âge.

Le tableau ci-dessous provient d’un processus rigoureux qui comprenait l’examen de plus de 300 publications scientifiques sur le sujet des besoins en sommeil.

Il s’agit donc de la source la plus fiable à ce jour.

 

Pour compléter, nous vous invitons à consulter cet article de l’Université de Lyon, parfaitement documenté.

 

Quelques conseils

En tant que parents, soyons attentifs à la qualité et la quantité de sommeil de nos enfants :

  • Éviter les sources de lumière bleue (TV, tablettes, smartphone) au moins 2 heures avant le coucher
  • Veiller à ce que le souper soit pris le plus tôt possible afin que le digestion ne perturbe pas l’endormissement.
  • Heure de coucher/heure de lever stable (à adapter aux signes de fatigue)
  • La température idéale de la chambre est 18°C.
  • Parler et bouger plus lentement (voire chuchoter). Votre enfant s’apaisera aussi.
  • Tester la méditation en se centrant sur la respiration.
  • La musique classique a aussi des effets apaisants
  • Informer l’enfant sur les signes de fatigue (manque de vigilance, maladresse, tristesse)

Nous vous conseillons aussi une habitude avant le coucher : prenez 5 minutes avec votre enfant et demandez-lui quels ont été ses trois plaisirs du jour. S’endormir avec des pensées et des émotions positives est la promesse d’une douce nuit réparatrice.

Et cette astuce fonctionne aussi pour les adultes. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *