Les émotions désagréables freinent l’apprentissage des enfants (+ solutions pour la classe et la maison)

Dans le vidéo ci-dessous, les parents, les enseignants et les enfants vont comprendre une chose essentielle : notre cerveau fonctionne de façon optimale quand nous ressentons des émotions agréables. Et ceci est encore plus vrai pour les enfants dont le cerveau est fragile et immature.

Les émotions désagréables (peur, colère,…) et le stress bloquent l’apprentissage.

À forte dose, ils détruisent même les neurones.

En quoi cette information est-elle essentielle ?

Dès lors qu’un enfant se sent menacé, jugé, contraint,… il perd la majeure partie de ses capacités intellectuelles pour ne garder que les réflexes de survie (attaque, immobilisme, fuite).

Il est par conséquent indispensable de favoriser la sécurité mentale et physique en classe ou à la maison.

La bienveillance éducative fournit quelques outils efficaces pour atteindre cet objectif :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *