Quand l’école éduque aussi à l’empathie

L’empathie est la clé pour mieux-vivre en société. Cette empathie passe notamment par l’écoute active, le respect, le non-jugement et la communication non-violente. Certaines écoles dans le monde s’y appuient pour aider les enfants à poser des mots sur leurs émotions, établir un dialogue, créer du lien et sensibiliser sur les risques auxquelles ils peuvent s’exposer.

Cette ressource humaine favorise l’épanouissement, augmente le sentiment de sécurité affective et facilite par là-même l’apprentissage et la réussite scolaire. (voir cette étude)

C’est une véritable mission d’utilité publique, presque une vocation de l’école bien que la mise en place puisse s’avérer difficile si les enseignants ne bénéficient pas eux-mêmes d’une écoute, d’une formation et d’un soutien sur le sujet. De plus, l’empathie n’émergera que si nous prenons tous conscience de son pouvoir et si nous y recourons régulièrement pour créer un cercle vertueux en commençant par la maison.

L’empathie est une capacité innée chez l’humain et de nombreux animaux, qui consiste à être capable, automatiquement, sans efforts particuliers ni compliqués, de ressentir dans quel état émotionnel se trouvent les personnes autour de nous : parce que nous sommes des humains, nos cerveaux savent lire et décrypter ce que ressentent les autres humains. Christophe André

Voici ce qu’en dit Catherine Gueguen :

Passons maintenant aux exemples concrets.

Le documentaire suivant présente plusieurs thématiques :

  • la nutrition et le surpoids
  • la violence éducative (à 4 minutes dans la vidéo)
  • le cyber-harcèlement (à 7 minutes dans la vidéo)

A Toronto (Canada), Mary Gordon enseigne l’empathie aux élèves grâce à des bébés !

Pour finir, découvrez ce projet mené à l’école élémentaire Henri Wallon de Trappes sous la responsabilité scientifique de Omar Zanna, enseignant-chercheur à l’Université du Maine.

Source : http://webtv.ac-versailles.fr/spip.php?article118

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *