Les mathématiques donnent du plaisir aux enfants

Selon le psychopédagogue Alain Sotto et contrairement à certaines idées reçues, les mathématiques sont potentiellement une école du désir et du plaisir.

En effet, elle procure du plaisir et elle aide à la construction intellectuelle de l’enfant si sa pratique prend appui sur ces émotions.

Le plaisir provient de cette quête de l’inconnu, des efforts consentis lors de la réflexion et de la joie ressentie lorsque la compréhension est acquise. C’est le circuit de la récompense qui s’active dans le cerveau des enfants. De plus, chaque défi relevé confère de l’excitation et de la motivation tout en représentant une occasion de repousser nos propres limites.

Ce désir et ce plaisir ne viennent cependant pas naturellement à l’enfant. Il est d’abord nécessaire de l’aider à développer sa résistance à la frustration (retarder le moment du plaisir).

Il faut également lui donner le goût de la recherche, de l’effort, de l’implication dans son travail.

Bref, lui fournir les outils pour réfléchir et les encouragements pour persévérer et s’amuser à se dépasser.

Donc il ne s’agit de focaliser sur le résultat juste/faux mais plutôt de donner vie à la matière en y insérant de l’émotionnel et du jeu.

 

Source : « donner l’envie d’apprendre » d’Alain Sotto et Varinia Oberto

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.