[PARENTS] GÉRER LA RELATION DES ENFANTS AVEC LES ÉCRANS

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, est auteur de nombreux articles et ouvrages. Il a notamment contribué au rapport de l’Académie des sciences paru en 2013 : « L’enfant et les écrans » 

Il a inventé « la règle 3-6-9-12 ». pour proposer aux parents quelques repères simples pour contrôler l'introduction des écrans dans la vie de leur enfant. Beaucoup de parents, mais aussi de professionnels, s’inquiètent des conséquences d’une surconsommation d’écrans.

Les technologies numériques sont un outil formidable, à condition de savoir s’en servir. Or cet apprentissage n’est pas seulement technique. Il concerne aussi la capacité d’en réguler les usages, et de se guider dans leur exploration sur la culture qu’on a acquise. Si on n’a pas un minimum de culture, on risque de s’arrêter à chaque page sur Internet et de perdre son chemin. La « pensée zapping » est souvent en rapport avec le fait que les écrans ont été introduits trop tôt, ou trop massivement, dans la vie de l’enfant, sans qu’il ait suffisamment développé auparavant un stock suffisant de connaissances et des capacités narratives. Celui à qui on n’a pas laissé la possibilité d’inventer ses propres jeux avant 3 ans, et qui n’a pas été encouragé à construire ses repères temporels, court plus que les autres le risque de ne pas pouvoir s’auto réguler.
source: sergetisseron.com

Ce type de campagne est indispensable mais elle n'est pas suffisante, comme le souligne Serge Tisseron dans son livre. Il suggère de réfléchir en même temps aux raisons pour lesquelles tant de parents laissent leurs enfants devant les écrans, et à l'extrême solitude où sont la plupart d'entre eux par rapport à ces problèmes.
Il y évoque plusieurs actions basées sur la rupture de cette solitidue et la reconstruction des liens sociaux : des associations qui regroupent parents et enfants, les festivals de création adolescentes, la « dizaine pour apprivoiser les écrans ». Des actions proposées concernent aussi les enseigants avec le Jeu des Trois Figures en classes maternelles, le module pédagogique réalisé par la Main à la pâte. Selon l'auteur, apprivoiser les écrans est un nouveau défi collectif.


Les nouveaux programmes 2015 de l'école maternelle et primaire décrivent explicitement la place du numérique et donc des écrans dans les apprentissages. Il en ressort très clairement que le rôle de l'école est d'apprendre à l'enfant à créer à partir des écrans. L'attitude passive est proscrite.

Les supports numériques ont leur place à l’école maternelle à condition que les objectifs et leurs modalités d’usage soient mis au service d’une activité d’apprentissage.
Extrait des programmes 2015 de l'école maternelle

Voici par exemple les situations d'apprentissage décrites dans les programmes où les écrans rentrent en jeu à l'école maternelle.

  • Copie de textes écrits et production d’écrits (ordinateur et imprimante, tablette numérique et stylets)
  • Production d’images permettant de garder des traces de l’exploration de différents milieux.
  • Recherche d’informations grâce à la médiation du maître, dans des documentaires, sur des sites Internet. Des recherches ciblées, via le réseau Internet, sont effectuées et commentées par l’enseignant.
  • Manipuler une souris d’ordinateur – Agir sur une tablette numérique.
  • Comprendre l’utilité de la tablette numérique, de l’ordinateur, de l’appareil photo numérique.
  • Communiquer à distance. L’enseignant évoque avec les enfants l’idée d’un monde en réseau qui peut permettre de parler à d’autres personnes parfois très éloignées.

Comment gérez-vous avec vos enfants le temps passé devant les écrans ?
Partagez vos suggestions, questions et commentaires dans la section commentaires cidessous.

Jean-Baptiste Martin

Professeur des écoles et conseiller pédagogique généraliste. Passionné par l'éducation positive, les neurosciences, la communication non-violente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.