Le stress en classe peut conduire au décrochage scolaire (+ 4 pratiques pour un climat de sécurité)

Les ambiances stressantes diminuent les capacités cognitives. Ces faits très importants sont à prendre en compte lors de tout enseignement.

C’est un cercle vicieux : quand l’enfant a peur, il apprend mal, a de mauvaises notes, et est en situation d’échec. Il se sent alors nul, humilié et ne veut plus aller en classe.

Les méthodes d’enseignement bannissant totalement la peur et le stress sont beaucoup plus agréables et satisfaisantes pour le professeur et permettent en plus aux élèves et aux étudiants de mieux apprendre, de mieux mémoriser et d’être plus créatifs.

 

Ce sont là les mots de Catherine Gueguen dans son livre “Heureux d’apprendre à l’école”. Des propos qu’elle démontre en s’appuyant sur de nombreuses études et informations issues des neurosciences.

4 clés pour un climat de sécurité 

Pour apaiser la peur et le stress des enfants, nous pouvons suivre les préconisations de Daniel Favre afin d’instaurer un un climat de sécurité :

  • Encourager les élèves et remarquez les efforts et les succès (voir technique du stylo vert)
  • Pas de contrôle surprise
  • Impliquer les élèves dans le processus d’évaluation (par des auto-corrections par exemple)
  • Laisser le temps à l’élève de se tromper et de recommencer sans le juger.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.